Monsieur Patate me fait la PUBLICITE

mr-patate-superman-17-cm-mr-potato-head

Monsieur Patate fait la diffamation sur moi sur son blog, et m’accuse de mal parler sur lui. Je n’ai jamais écris de mail à mes clients disant du mal de lui, ni participer à ces forums de discutions sur lui. Je participe à des discutions virtuelles avec des vaudouisants du monde entier, j’appelle ça forum pour aller plus vite, mais ce sont des groupes facebook de vaudouisants du monde entier nou ka palé philosophie vodou et point barre, on commente aussi des sujets de la vie de tout les jours, et parfois même on fait de l’humour. Bref, nou ka fé not vie sans se soucier de monsieur patate. Monsieur Patate me traite d’hypocrite alors que chaque fois que j’ai envie de le traiter de con je le fais directement par e mail ou par texto. Je suis peut être trop franche mais pas hypocrite. Tout ce qu’il dit dans cet article c’est des mensonges et du montage. Je lui dis « la honte sur toi » parce que, contrairement à ce qu’il dit, j’ai été sa cible pendant 2 ans et demi, et il le prend mal aujourd’hui que je sois mambo, soit Ti Mambo ka débuté, mais mambo quand même. En fait, c’est un mauvais perdant. C’est sa parole contre la mienne, alors permettez moi de raconter. Quand je suis arrivé chez lui, j’étais déjà mariée à Damballah et Dantor, ça c’est passé dans les traditions à l’hounfo avec un hougan et des témoins, à Saint Laurent du Maroni. Là bas, on m’a montré à faire. C’était un hounfor Assogwé, nou la ba on pratique. Là bas, on me faisait des protections et avant même que je ne le connaisse on me disait de me méfier de lui. Et puis, comme il travaillait pour mes ennemis, il m’a écarter de l’hounfor et m’a fait venir vers lui. Là, il me gardait sous cloche et sous emprise, il m’a fait avoir peur de mes esprits, je ne pratiquais plus que Damballah. La première année, je pleurais toutes les nuits, la deuxième année toutes les deux nuits. La troisième année de temps en temps et puis j’ai constaté qu’on faisait aussi sur mon enfant. Et là, en une semaine, j’ai repris tout mes esprits : les petros, les guédés, les nagos tout bêt, et je me suis mis à les servir quotidiennements. Comme j’était tellement sous emprise, j’étais dingue de lui. Et c’est en l’envoutant que je n’étais plus sous son emprise. C’est là que j’ai connu mon hougan : Bilolo Kongo ! C’est lui qui m’initie ! Et puis j’ai connu, ce groupe Kamit, et là, il n’y a jamais de méchanceté, même si on n’est pas tous du même avis, on le dit et puis on oublis, parce que notre spiritualité est une recherche quotidienne de la vérité de nos ancêtres. Le but de notre groupe Kamit, c’est de fonder une école vodou pou yen lot vodou, pou yen lot ayiti ! Voilà notre slogan. J’ai également connu un boko de France : Loray Gwondé qui fait du vrai vodou avec une association vaudouisante en France, et moi, mon intention avec mon blog, c’est pas de me faire un max de blé, c’est de construire un réseau vaudou, dans lequel on parle vraiment vaudou.

Monsieur Patate me fait la publicité en faisant la diffamation, mais toutes personnes censée qui va sur ce blog, va bien voir qu’ici nous on parle vaudou, spiritualité et on ne dit pas des anneries comme lui. Alors, oui Monsieur Patate, OUI , Penses ce que tu veux de moi, mais celui qui fait la diffamation c’est toi, celui qui est jaloux c’est toi, celui qui se tourne au ridicule c’est toi !!!! Moi, je n’ai rien à craindre, parce que je sais ce que je sers, je sais ce que je pratique !!!

PATATE MANMAN

Publicités

2 commentaires sur « Monsieur Patate me fait la PUBLICITE »

  1. Oh, Chabine, j’ai vu ça ! Le mec te salit ! Passe chez moi vendredi soir tout le monde y sera, tu vas tout nous dire et on va lui apprendre au mec le sens du mot PROBLEM ! To Guianaise ! Sa nou tout ensemb ka defnedé to ! Mo konten to !