Décembre rituel annuel / Annual Rite December

Chez nous, La Guiane, la période des fêtes à démarrer le 24 novembre, c’est à dire un mois avant la Nwel. Les pétards commencent à retentir dans la ville capitale, et les Chantés Nwel s’organisent les vendredis et samedis soir. Pour y aller il faut être vétu de rouge et de blanc, c’est l’occasion de boire, manger et faire la fête et de se chauffer pour Karnaval !!! Et oui, après Nwel qui dure ici un mois, on enchaine, jour de l’an, épiphanie et Karnaval qui débute à l’épiphanie et dure un mois et demi à trois mois (fête non stop du jeudi soir au dimanche soir). Après c’est Karem durant un mois (repos) et on remet ça à la Pâques pour le bouillon d’Awara !!!

Bien sure, ça c’est fête chrétienne et pas fête vaudou vous allez dire ! Mais, mais, mais, chez nous « Pratiquer les esprits saints ou les saints esprits, sé mem bet, mem bagay »…. Durant cette période ou on chante donc les saints esprits dans les chanté nwel pour démarrer mais aussi à la messe (et les messes swing chez c’est gospel), ça n’empêche pas d’aller à l’hounfo pratiquer son sacrifice annuel. Alors, on demande la protection des esprits bien sure, mais on fait également la liste de tout ce qu’on veut pour l’année. Exemple : un mari, une nouvelle voiture, une maison, une augmentation de salaire, gratification professionnelle, que l’entreprise familiale fasse des bénéfices etc etc … on demande aussi pour toute la famille les mêmes choses en fonction de leurs besoins par exemple si vos enfants ont des examens à passer, et aussi pour éviter les mauvaises fréquentations des jeunes (ça arrive souvent qu’ils échouent à l’école parce qu’ils ont suivis un mauvais groupe). Voilà ce qu’on demande en fin d’année avant le 1er Janvier. Ca c’est la tradition chez nous, et on chante autant à l’hounfo, qu’au Chanté Nwel, et qu’à la messe. Parce qu’en même temps que l’on chante les esprits saints et les saints esprits, on leur demande de nous accorder nos demandes. Ca c’est la demande annuel pour que tout aille bien, pour prospérer, les rituels qu’on fait sur les ennemis, c’est à une autre période… Mais je vous le dirais plutard. Trés important de respecter le calendrier !!!!

Si vous souhaitez passer par moi pour un rituel de ce genre, comptez environ 1500 € (plus ou moins), je fais des rituels chez moi, mais pour l’occasion je me déplacerai dans un autre hounfo pour qu’il y ait plus de monde et comme par hasard j’habite en pleins coeur du quartier vaudou de Cayenne, il y a environ 5 hounfos  à moins de 500 mètres de chez moi. contactez moi par e mail : mambo.laveau@gmail.com

Bon baiser à tout ceux qui s’ennuie dans leurs pays froids !

At our home, Guiane, holiday period to be started on November 24th, that is one month before Nwel. Firecrackers begin to ring in the major city, and Chanté Nwel gets organized Fridays and Saturdays evening. To go there it is necessary to be vétu of red and white, it is the occasion to drink, eat and party and to warm for Karnaval!!! And yes, after Nwel who lasts here one month, we move on, New Year’s Day, Epiphany and Karnaval who begins in the Epiphany and lasts one and a half month in three months (non-stop party from Thursday evening till Sunday evening). Later it is Karem for a month and we put back that in Easter for the broth of Awara!!!

Well sure, that it’s a party time Christian and not voodoo party you go to say! But, but, but, at our home  » to Practise the holy spirits or the holy spirits, sé mem bet, mem bagay  » (it’s same)…. During this period or we thus sing the holy spirits in them sung nwel to start but also in the mass (and the masses swing to it is gospel), that does not prevent from going to the hounfo to practise its annual sacrifice. Then, we ask for the good protection of the spirits sure, but we also make the list of all which we want for year. Example: a husband, a new car, a house, a pay rise, a professional bonus, that the family company makes profits etc. etc…. We also ask for all the family for the same things according to their needs for example if your children have examinations to be crossed, and also to avoid the bad company of the young people (that often arrives that they fail at the school because they followed a bad group). That is what we ask at the end of the year before January 1st. That it is the tradition at with us, and we sing as much to the hounfo, as to the Chanté Nwel, and as in the mass. Because at the same time as we sing the holy spirits and the spirits holy, we ask them to grant us our requests. That it is the request annual so that everything is well, for prospered, the rites which we make on the enemies, it is in an another period… But I would tell it you a other time. Trés important to respect the calendar !!!!

If you wish to be thought of by me as a rite of this kind(genre), count approximately 1500 € (more or less), I make rites at my home, but for the occasion I shall move in another hounfo so that there is more world and as if by chance I live in heights in heart of the voodoo district of Cayenne, there is approximately hounfos 5 unless 500 meters from my home. Contact I by e e-mail: mambo laveau@gmail.com

Good kiss in everything those who is bored in their cold countries!

Publicités