Ayizan Vélékété

La_Lune_et_les_marees2

« Origine Autre fois, la cité de Godomey (Gohoundomin) était un territoire occupé par les Xla à cause de ses côtes poissonneuses du lac Nokoué et de son carrefour qui servait de douane pour les rois de Danhomè. Cette grande et vaste cité était dirigée par Xlahossou Aho. La puissance de cet homme n’est rien d’autre que son domino en or que lui seul pouvait déplacer de par son pouvoir. Il était aussi le seul à savoir le manipuler en matière de jeu en remportant la victoire face à quiconque. Ce domino était sous la protection vigilante du Vodoun Avlékété Gbimgbo. En effet, cette divinité était venue au Dahomey sur les larges des côtes des Xla et du Ouidah par les pêcheurs Ghanéens. Les exploits de Xlahossou Aho deviennent de plus en plus grand que même les rois du Dahomey entendaient et commençaient à s’intéresser à lui en occurrence à son jeu (Le domino). Les rois de Dahomey envoyaient les espions en guise d’émissaires pour le détruire et ramener son domino en or. Mais en vain. Les émissaires Kpossou, Atrokpo, Adjakossa… n’ont pas accompli leur mission. A leur suite, Gbokossien un lié des Noubimin (NOBIME) fut envoyé. Après plusieurs ruses, Gbokossien a réussi à faire partir Xlahossou Aho vers l’actuel Xlacodji par des négociations très strictes, celles de prendre soin du vodoun Avlékété Gbimgbo et de son fils aîné qui s’occupera sans failles du fétiche laissé par son père. Adoption C’est ainsi que ce fétiche des pêcheurs Xla alliés aux pêcheurs Ghanéen est devenu le bien des habitants de Godomey (NOBIME de Linsinlin-Abomey). Gbokosien a honoré son engagement, celui de prendre soin de Avlékété Gbimgbo. Il avait a son actif plusieurs adeptes et faisait régulièrement les cérémonies pour rendre hommage à la divinité. Pendant des années, le fétiche Avlékété était la divinité suprême la plus adorée de la cité de Godomey. Après sa mort des années plus tard son petit fils Nobimè Gazozomagniaba prend la relève des cultes. C’est l’ère de la révolution pour les adeptes de Avlékété Gimgbo. Ce nouveau roi ayant beaucoup voyagé avant d’être nommé, qu’à la prise de ses fonctions au patronat suprême du culte Avlékété a jugé bon de changer les nervures de palme que portaient les adeptes en pagne. La population très contente de ses actions lui on donné le surnom AVODAGBE d’où la naissance de la famille Avodagbé dans l’univers de la collectivité NOBIME. Après sa mort dans les années 1917 ont succédé à la chefferie suprême de Vodoun Avlékété Gbimgbo les démembrements de la collectivité NOBIME GBOKOSSIEN – Nobimè Avodagbé – Nobimè Gbodranfo – Nobimè Lokodénajéji – Nobimè Tossou Azagoun – Nobimè Toffio – Nobimè Aïdjinou – Nobimè Agbotchika – Nobimè Adjogbo – Nobimè Tobadagbo – Nobimè Bokossesse – Nobimè Tchomalè Padonou – Kodenou – Agbo Allintinsou Favi Tous ses rois ont poursuivi l’œuvre de Gbokossien jusqu’à nos jours et bientôt d’autres filles et fils reviendront succédé à leurs aïeux pour qu’enfin la tradition reste. » (Hwendo mabou).

D’où vient la lwa Ayizan Vélékété du vaudou haïtien, ou plus exactement Ayizan Avlékété. De Ayi (yi) ralliement et de Azan ou Zan ie célébration, et de Awlé un niveau d’élévation spirituelle très élevé et Kété ou Kéta la couronne. Donc une célébration de ralliement spirituel autour de la couronne.

Ayizan dans le vaudou haïtien est la femme de Legba. Ayi Terre, Zan Nuit, Legba garde l’entrée, Ayizan garde l’intérieur surtout la nuit. C’est pourquoi j’ai gardé très longtemps un vévé d’Ayizan en tête de lit. Legba domine sur la terre, au entrée des maisons, des villages, habitations, des concessions familiales. Ayizan domine l’intérieur. Principe Féminin. Avlékélé est un Legba qui commande les énergies qui séparent l’eau de la terre. Principe Masculin. Ayizan et Legba sont des Lwas d’initiation puisqu’ils accompagnent dans leurs chemins spirituels les mambos et hougans de premier cycle. BAC 1 comme on dit. Le masculin et le féminin dans cette divinité s’embrasse pour l’initiation des nouveaux hougans et mambos apportant une connaissance toujours mouvante comme le flux et reflux des marées que contrôle Vélékélé. Il faut chercher le sens métaphorique des choses, la couronne est ici la métaphore de l’asson, le couronnement des nouveaux mambos et hougans. Le chemin d’initiation, le « FA », est comme la marée descendante et montante, ainsi que la connaissance elle même. Contrairement aux autres religions dogmatiques, dans le vaudou rien ne stagne car la connaissance est toujours mouvante. Il y a la base, l’apprentissage et la technique, mais il y a également l’esprit qui lui mut perpétuellement. Il faut chercher le sens philosophique et métaphorique des choses qui sont cachés. Voilà ce que nous dit cette lwa Ayizan Vélékélé : « Apprendre à désapprendre. »

 » Origin Other time, the city(estate) of Godomey ( Gohoundomin) was an occupied territory by Xla because of its full of fish coast(ribs) of the lake Nokoué and its crossroads which served as customs for kings of Danhomè. This big and vast city(estate) was managed by Xlahossou Aho. The power of this man is nothing else than its golden(in gold) domino which only he could move due to his power. He also was the only one to know how to manipulate him regarding set by gaining a victory in front of whoever. This domino was under the watchful protection of the Vodoun Avlékété Gbimgbo. Indeed, this divinity had come to the Dahomey on the wide of the coast of Xla and Ouidah by the Ghanaian fishermen. The exploits of Xlahossou Aho become bigger and bigger that even kings of the Dahomey heard and began to be interested in him in case in his game ( The domino). Kings of Dahomey sent the spies by way of envoys to destroy him and return his golden domino. But in vain. The envoy Kpossou, Atrokpo, Adjakossa did not carry out their mission. In their continuation, Gbokossien one bound by Noubimin ( NOBIME) was sent. After several guiles, Gbokossien managed to make Xlahossou Aho leave towards current Xlacodji by very strict negotiations, those to take care of the vodoun Avlékété Gbimgbo and his elder son who will take care without weaknesses of the idol left by his father. Adoption This is the way this idol of the fishermen Xla allied to the fishermen Ghanaian became well of the inhabitants of Godomey (NOBIME of Linsinlin-Abomey). Gbokosien honored his(her) commitment, that to take care of Avlékété Gbimgbo. He had has his asset several followers and made regularly ceremonies to pay tribute in the divinity. For years, the idol Avlékété was the supreme divinity the most adored by the city(estate) of Godomey. After his death of the years later his small son Nobimè Gazozomagniaba takes over from cults. It is the era of the revolution for the followers of Avlékété Gimgbo. This new king having travelled a lot before being named, that in the taking of his offices to the supreme employers of the cult Avlékété saw fit to change the nervures of palm which carried the followers in loincloth. The population very satisfied with its actions he one given the nickname AVODAGBE where from the birth of the family Avodagbé in the universe of the community NOBIME. After her death in the 1917s succeeded the Vodoun Avlékété Gbimgbo’s supreme chieftainship the dismemberments of the community NOBIME GBOKOSSIEN – Nobimè Avodagbé – Nobimè Gbodranfo – Nobimè Lokodénajéji – Nobimè Tossou Azagoun – Nobimè Toffio – Nobimè Aïdjinou – Nobimè Agbotchika – Nobimè Adjogbo – Nobimè Tobadagbo – Nobimè Bokossesse – Nobimè Tchomalè Padonou – Kodenou – Agbo Allintinsou Favi Tous her kings pursued the work of Gbokossien until our days and soon other girls and sons(threads) will return succeeded their forefathers so that finally the tradition stays.  » (Hwendo mabou).

Where from comes the lwa Ayizan Vélékété of the Haitian voodoo, or more exactly Ayizan Avlékété. Of Ayi ( yi ) reunification and Azan or Zan ie celebration, and Awlé a very high spiritual level of rise and Kété or Kéta crowns her. Thus a celebration of spiritual reunification around the crown.

Ayizan in the Haitian voodoo is the woman of Legba. Ayi Terre, Zan Nuit, Legba guards the entry, Ayizan guards the inside especially a night. That is why I kept for a very long time a vévé of Ayizan at the head of bed. Legba dominates the earth, in entry of houses, villages, houses, family concessions. Ayizan dominates the inside. Feminine principle. Avlékélé is Legba which commands the energies which separate the water of the earth. Male principle. Ayizan and Legba is Lwas of initiation because they accompany in their spiritual ways the mambo and hougans of first cycle. TUB 1 as we say. The male and the feminine in this divinity embraces itself for the initiation of the hougans new and mambo bringing a knowledge always unstable as the flow and the ebb of the tides which controls Vélékélé. It is necessary to look for the metaphoric sense of things, the crown is here the metaphor of the asson, the crowning of the new mambo and hougans. The way of initiation, the « FA », is as the low and rising tide, as well as the knowledge it even. Contrary to the other dogmatic religions, in the voodoo nothing stagnates because the knowledge is always unstable. There is a base, a learning and a technique, but there is also a spirit which moved him perpetually. It is necessary to look for the philosophic and metaphoric sense of the things which are hidden. That is what tells us this lwa Ayizan Vélékélé:  » learn to forget. « 

Publicités